Accueil » Blog » Gnosticisme » Samael Aun Weor

Gnosticisme : Qui est en fait Samael Aun Weor

Qui est en fait Samael Aun Weor
Je partage !

Gnosticisme : Qui est en fait Samael Aun Weor ?

Samael Aun Weor (de son nom profane Victor manuel Gomez Rodriguez), né le 06 mars 1917 à Bogotá et désincarné le 24 décembre 1977 à Mexico, est certes un homme hors du commun. 

Mais qui est réellement ce Grand Être dont les disciples se comptent par centaines de milliers. Qui est ce paladin de la Gnose éternelle dont les œuvres sont enseignées dans les quatre coins du globe ?

Quel a été son parcours dans la vie de tous les jours ? Quel a été son cheminement initiatique ? Quels sont ses ouvrages majeurs ?

Avec cet article, apprenez tout sur celui que certains observateurs appellent “le plus grand mystique du XXe siècle”.

Biographie de Samael Aun Weor

Un parcours digne du Via Crucis

Victor Manuel Gomez Rodriguez est né à Bogotá en Colombie. C’est précisément le 06 mars 1917, en pleine guerre mondiale, que le Fils d’Arès (dieu de la guerre chez les Grecs) s’est incarné. On le baptisa selon les rites du catholicisme.

Les premières années de son enfance se déroulent de façon courante. Cependant, on remarque très tôt chez cet enfant, de profondes inquiétudes spirituelles et des dons mystiques. Comme il le raconte si bien lui-même.

Bien sûr, à cet âge délicieux, j’aimais les jeux enchanteurs avec lesquels les enfants se divertissent, mais ceci n’interfère en rien dans mes pratiques de méditation.
Samaël Aun Weor – Les Trois Montagnes –

À l’adolescence, ses parents divorcent. Il supporta avec beaucoup de douleur la séparation de ses géniteurs et particulièrement, l’éloignement d’avec sa mère qu’il aimait beaucoup.

De même, il n’était pas heureux à l’école. Il remarque que la formation est presque exclusivement intellectuelle. Le système éducatif ne favorise pas le développement de ses profondes aspirations divines.

Ainsi, à l’âge de 12 ans, il abandonne l’école pour se consacrer exclusivement à sa quête spirituelle.

À cette époque, le spiritisme était très en vogue. Les ouvrages des auteurs comme Camille Flammarion, Alan Kardec, Jean-Martin Charcot étaient des références. 

Le jeune chercheur les étudia tous. Mieux, il ne se contente pas de se gaver de théories spirituelles. Il eut l’opportunité de participer à des séances de spiritisme.

Cependant, ces expériences directes lui permirent de se rendre compte de la dangerosité de ces pratiques et il s’en éloigna très tôt.

J’étais encore un gamin de douze printemps quand, comme quelqu’un qui investigue anxieusement sur les Mystères de l’Au-delà, je me proposais également d’investiguer sur l’inquiétant terrain du Spiritisme.
Samaël Aun Weor – Les Trois Montagnes –

Plus tard, pendant un voyage astral, son Maître Intérieur lui révèle qu’il est l’incarnation du Logos martien, Samael, le cinquième des sept Anges cités dans l’Apocalypse. sept Anges cités dans l’Apocalypse.

La signification en hébreu du nom Samael est : “venin de Dieu ou parfum de Dieu”.

Étant donné que le venin fait penser au serpent, à la tentation et au mal, certains exégètes mal inspirés ont tôt fait de qualifier cet Être divin d’ange déchu.

Quant à l’appellation Samael Aun Weor que l’initié adopta tout au long de son ministère, il faut souligner qu’il ne s’agit ni d’un pseudonyme ni d’un sobriquet. 

Il s’agit, en effet, du nom de son Père céleste (Samael) suivi du prénom (Aun Weor) que porte son âme. Voilà pourquoi Samael Aun Weor est un nom sacré, doté d’une force mantrique extraordinaire.

Le grand initié, continuant à voyager de ville en ville, rencontra, vers 1940, Arnolda Garro Mora (Maîtresse Litelantes) avec qui il vécut le reste de sa vie.

On a coutume de dire que derrière un grand homme se cache toujours une grande femme. Ainsi, une grande initiée ne peut jamais manquer derrière un grand initié. 

Séraphine, n’était-elle pas silencieuse, derrière le grand Cagliostro ? Théano, n’était-elle pas derrière le Maître Pythagore ? Yashodhara, n’était-elle pas derrière le grand Bouddha ? Et Séphora derrière Moïse ? Et Sarah derrière Abraham ? Marie-Madeleine, n’était-elle pas derrière le Divin Rédempteur Jésus-Christ ?  

Eh bien, derrière le Maître Samael, se cache la Maîtresse Litelantes. Telle une authentique walkyrie, cette Dame-Adepte accompagna son époux tout au long du sentier rocailleux en supportant avec abnégation, les ordalies du chemin.

D’ailleurs, le Maître n’a jamais raté l’occasion de témoigner publiquement sa gratitude envers cette grande initiée.

La Gourou Litelantes, connue sur la terre avec le nom profane d’Arnolda de Gómez, m’a appris les états de jinas. Cette Dame-Adepte est mon épouse-prêtresse et ma collaboratrice ésotérique.
Samael Aun Weor – Traité de Médecine Occulte et Magie Pratique
Le couple Samael et Litelantes
Samael Aun Weor et son épouse Litelantes

Profitant d’un séjour plus ou moins long dans la ville de Ciénaga en Colombie, le Maître sort son tout premier livre avec le titre “Porte d’entrée à l’initiation – Le Mariage Parfait – ”. 

Ce chef-d’œuvre, paru en mai 1950, a été ressenti comme un rayon de foudre dans une nuit ténébreuse.

Malheureusement, ce livre a été très mal accueilli par les bigots et les fanatiques qui n’ont pas tardé à lancer contre le jeune écrivain révolutionnaire, diatribes et persécutions. Il fut finalement emprisonné le 14 mars 1952. 

En vérité, ce qui dérange le plus dans cette œuvre est que l’auteur y dévoile le Grand Arcane, le Secret des alchimistes, la Magie Sexuelle.

Toutefois, loin de faire taire sa voix, sa peine lui a servi de tremplin pour écrire depuis sa cellule carcérale “Notes secrètes d’un Gourou”. Il sortit par la suite plusieurs autres livres. 

Au fur et à mesure que la propagation de ses œuvres augmentait, les persécutions augmentent aussi.

Sentant sa vie en danger imminent, il quitte précipitamment les terres colombiennes pour s’établir, après un long périple, dans la ville de Mexico au Mexique. 

Tel le semeur mentionné dans l’évangile chrétien, il profite de son périple pour former, dans chaque pays traversé, des associations gnostiques.

Et une fois établi au Mexique, il n’en sort pas jusqu’à sa mort le 24 décembre 1977.

Celui qui, à chaque Noël, sort un livre sous le vocable “Message de Noël”, désincarne durant la célébration de la Nativité ; faisant des circonstances de sa mort une énigme, un “livre scellé”.

Abonnez-vous pour recevoir nos meilleures réflexions.

Un Gourou authentique, un Père de famille exemplaire

Le monde de l’ésotérisme est malheureusement, un environnement dans lequel on rencontre fréquemment des personnes irresponsables et déséquilibrées.

D’abord, de nombreux chercheurs courent après les pouvoirs psychiques, sans avoir compris, au préalable, le b.a.-ba de l’hermétisme. Alors, on assiste à des scandales de tout genre.

De plus, beaucoup de leaders des courants ésotériques naviguent à vue sans aucune autodiscipline. Ils parlent de ce qu’ils n’ont jamais expérimenté.

Évidemment, lorsque des aveugles guident d’autres aveugles, le résultat ne peut être qu’une catastrophe.  

Le Gourou Samael Aun Weor a pris sur lui, la responsabilité d’éviter à ses disciples assidus ce naufrage très commun.

Il insiste beaucoup sur la nécessité de commencer par être un bon maître de maison. Car il vaut mieux être un homme bon que d’être un mauvais Ange.

En un mot, un Maître spirituel authentique est avant tout, un bon citoyen.

Il est clair que pour pouvoir fouler le Sentier qui doit nous conduire à la transformation intime de l’Être, on a besoin, avant tout, d’être un bon maître de maison, d’accomplir ses devoirs envers son épouse, envers ses enfants, envers les siens.
Samaël Aun Weor – Conférence “Précisions sur le Travail Psychologique” –

Effectivement, le Maître Samael a donné le bon exemple, en s’occupant avec attention de l’éducation de ses enfants. Et cela, sans manquer à ses devoirs cosmiques.

Il était à la fois un bon mari et un compagnon du chemin pour son épouse.

L’homme honorable commence par appliquer ce qu’il veut enseigner ; ensuite, il enseigne.
Confucius

Ce grand Guide a su orienter patiemment et sagement ses disciples sur le chemin de l’auto-réalisation intime de l’Être.

De toute évidence, la Gnose de Samael Aun Weor n’est pas une théorie de plus. Il faut remarquer que ce Gourou a été le premier initié, qui a dévoilé publiquement la magie sexuelle. 

De plus, il a enseigné son expérience personnelle. Il disait d’ailleurs qu’il ne donne jamais une pratique sans l’avoir expérimenté lui-même.

La vie initiatique du Maître

Né avec de nombreuses facultés extra-sensorielles, l’Hiérophante des mystères égyptiens, comprendra très tôt l’importance cruciale de la pratique.

Ainsi, il cultive ses dons mystiques par le travail sur soi et affine sa faculté de voyager consciemment en astral

Ayant fait de la méditation son pain quotidien, il explora profondément son monde intérieur. Et c’est grâce à cette technique de connaissance de soi, qu’il découvre qu’il est le bodhisattva de Samael et quelle est sa mission.

Le Bodhisattva du Logos martien

Bodhisattva est un mot d’origine sanscrite. Littéralement, le terme bodhi signifie « illuminé, sagesse », tandis que sattva signifie « essence, bonté ». 

Par conséquent, le mot bodhisattva peut être traduit comme « essence illuminée » ou « essence de sagesse ». Un bodhisattva est donc une conscience illuminée. 

Il s’agit de l’âme qui est entrée sur le chemin initiatique et qui a atteint, au moins une fois, la maîtrise spirituelle. Or, une âme illuminée sert toujours de véhicule d’expression à L’Être Divin qui réside dans les mondes supérieurs. 

Comme nous le savons tous, une semaine compte sept jours qui sont liés aux sept planètes principales de notre système solaire. Ces astres sont à leur tour régis par sept intelligences divines. 

Ainsi, la Lune est régie par Gabriel, Mercure est régi par Raphaël, Vénus est régie par Uriel, le Soleil est régi par Michaël, Mars est régi par Samaël, Jupiter est régi par Zachariel et enfin Saturne est régi par Orifiel. 

Ces Logos planétaires sont assez connus dans la Kabbale hébraïque. Plusieurs textes bibliques citent nommément trois d’entre eux : Gabriel, Raphaël et Michaël.

Par ailleurs, le Livre de l’apocalypse, sans les nommer, donne d’intéressantes précisions sur la mission de chacun de ces sept Anges.

Et je vis un Ange descendant du ciel ayant la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon, le vieux serpent qui est le diable et Satan, et le lia pour mille ans. Le cinquième des sept le jeta dans l’abîme, et l’enferma ; il mit un sceau sur lui, afin qu’il ne trompe plus les nations jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis ; après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.
Apocalypse (20 : 1 – 3)

Le cinquième Ange de l’Apocalypse est bien Samael ! Les anciens Grecs l’appellent Arès et les Romains de l’antiquité le nomment Mars. C’est le dieu de la guerre. Mais pas d’une guerre de crédos, de drapeaux ou encore moins, de couleurs de peau.

Samael est le dieu de la guerre psychologique, la guerre contre les ténèbres internes et externes. Samael est l’Être Divin du Bodhisattva Samael Aun Weor.

Il est vrai que l’âme de ce grand Être était déchue. Ce Bodhisattva était tombé depuis plusieurs siècles. Toutes ses tentatives, de se relever dans ses existences passées ont été infructueuses. 

Cependant, tirant profit des expériences transcendantales qu’il a commencé  à vivre très tôt dans la présente existence, il prend la ferme résolution de s’unir à nouveau avec son Être intérieur. Et il y parvient !

Après avoir passé de terribles épreuves dans le monde physique et obtenu des initiations dans les Temples Gnostiques des dimensions supérieures, il retrouve son état de Bodhisattva levé.

Cela arriva le 27 octobre 1954, pendant qu’il vivait dans la région de Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie. 

Plus tard, le Maître parvient à s’unir totalement avec son Père Divin en 1977, dans la ville de Mexico D.F. Il réussit peu avant sa désincarnation ce qu’on appelle dans le gnosticisme l’auto-réalisation intime de l’Être.

Je suis resté quelques siècles tombé, oui, j’en conviens ! Mais, grâce à Dieu, je me suis levé du limon de la Terre et je me suis consacré à la réalisation du Grand-œuvre du Père. Donc, je parle de ce que j’ai expérimenté. Je me suis introduit dans ce corps pour aider l’humanité, afin de travailler pour l’humanité, mais au nom de la vérité, je vous l’affirme : je suis l’Archange Samael ! 
Samaël Aun Weor – Conférence “Les trois échelons de la Connaissance Initiatique”

L’Avatar de l’Ère du Verseau

L’Avatar de l’Ère du Verseau
Vénérable Maître Samael Aun Weor

Le mot Avatar (sanskrit) signifie descente d’une divinité céleste sur la terre. Dans l’hindouisme, un Avatar est une incarnation de Vishnou (le Christ cosmique).

Chaque fois que le Christ cosmique envoie un de ses rayons, c’est pour apporter un message transcendantal à l’humanité.

De nombreux prophètes, avatars, sauveurs, sont venus au monde, qui, en comprenant les terreurs de l’abîme, ont voulu nous sauver, mais l’humanité n’aime pas les avatars, les sauveurs. L’humanité n’est pas intéressée par le salut. Il existe douze sauveurs. Ceci veut dire douze avatars qui correspondent aux douze signes zodiacaux. La mission de chacun d’eux est d’initier l’époque d’activité correspondant au signe dans lequel va entrer l’humanité.
Samaël Aun Weor – Le Collier de Bouddha –

En réalité, chaque groupe humain a besoin de son école, de sa religion, de ses instructeurs, etc. Chaque groupe humain est différent et, par conséquent, les différentes écoles et religions sont nécessaires. 

Alors, le Christ cosmique (Chokmah de la Kabbale) envoie des Avatars pour apporter un message spécifique à un peuple donné. Il est indéniable que la Gnose est la source commune à tous ces enseignements divins.

Par exemple, avant l’avènement de l’Ère du Verseau dans laquelle nous sommes actuellement, il y a eu l’Ère des Poissons. L’Avatar de cette ère n’est nul autre que Jean-Baptiste, le précurseur de Jésus.

Le Divin Rabbi de Galilée, quant à lui, est en réalité au-dessus de tous les avatars. Jésus-Christ est l’incarnation de la parole parfaite.

Bon à Savoir

L’Ère du Verseau a commencé le 4 février 1962, plus précisément entre 2 heures  et 3 heures de l’après-midi.

La signification de l’Ère du Verseau est Connaissance. En effet, si nous étudions profondément ladite constellation, nous verrons qu’elle est gouvernée par Uranus et Saturne. 

Il faut dire qu’Uranus est de nature terriblement explosive et révolutionnaire ; Saturne quant à elle, avec sa faux, est la planète de la mort et globalement de tous les grands changements. 

C’est pourquoi l’ère du porteur d’eau est merveilleuse pour le travail intérieur et propice pour la révélation de tout ce qui a été caché jusque-là.

Gnosis Africa TV, la Chaîne qui démystifie !
La chaîne qui démystifie tout

Gnosis Africa TV

Des vidéos pédagogiques très inspirantes qui vous dévoilent les Mystères de la Vie et de la Mort.

Ayant récupéré son état de Bodhisattva, l’âme humaine du logos martien a été désignée par le Collège Sacré des Initiés pour Inaugurer l’Ère du Verseau.

Par conséquent, en ces temps de grands bouleversements, le Message du Messie du Verseau est spécifiquement destiné à notre Grande Racine, la Race Aryenne.

Au nom de la vérité, je dois vous dire que cet Enseignement s’est développé lentement, graduellement. Il est donc évident que nous sommes en train de remettre un Message à l’Humanité, un Message pour la Nouvelle Ère du Verseau, un Message complètement Révolutionnaire et totalement différent de tout ce qui a été connu publiquement par le passé.
Samaël Aun Weor – Conférence “Le Chemin Secret Révolutionnaire” –

Samael (dieu Arès), le cinquième Ange des sept, est l’Intelligence Cosmique qui est responsable du développement spirituel de l’humanité actuelle qui est connue comme la Race « Aryenne » (d’Arès). 

Bon à Savoir

La Race Aryenne est la cinquième « Race-Racine » de la Terre. Celle qui a succédé à la Race Atlante. La prochaine Grande Race s’appellera Khoradi.

Le Maître Samael Aun Weor est celui qui est venu pour unifier les traditions ésotériques et religieuses de l’orient et de l’occident.

Il est le dixième et dernier avatar de Vishnou. Il est, pour les traditions du Moyen-Orient, l’Avatar Kalki attendu à la fin des temps. C’est le Sauveur Miroku des Japonais, le Bouddha Maïtreya

Il faut reconnaître que l’Avatar de l’Ère du Verseau, est le Guide que tous les prophètes attendent, en cette époque de banqueroute de tous les principes.

Sa mission est justement de ramener la lumière de la connaissance à l’humanité.

Samael Aun Weor, Père du Gnosticisme contemporain

La Gnose est un enseignement cosmique qui a pour but de restituer en chaque individu la capacité de vivre consciemment et intelligemment.

Ce n’est pas un simple courant métaphysique introduit au sein du christianisme.

En fait, la Gnose est une philosophie universelle et atemporelle. 

Le Gnosticisme quant à lui, peut être défini comme tout système ou courant consacré à l’étude de la tradition gnostique.

En ce qui concerne Samael Aun Weor, il n’est pas l’inventeur de la Gnose.

Par contre, il est bel et bien, celui qui a fondé le courant philosophique qui propage actuellement cette connaissance éternelle. Il est le Père du Gnosticisme contemporain.

Le Gnosticisme : les enseignements divins du Maître Samael

Les principes de base de la Sagesse Universelle sont identiques. Autrement dit, il y a une seule Religion qui s’adapte selon les époques et les besoins de l’humanité, en plusieurs formes religieuses. C’est la Doctrine synthèse, le Gnosticisme qu’enseigne l’Avatar du Verseau.

Le corps de Doctrine que nous remettons à présent est révolutionnaire au sens le plus complet du terme, mais il contient les mêmes principes que ceux que le Bouddha enseigna en secret à ses disciples ou que ceux que le grand Kabire Jésus remit également en secret à ses disciples. C’est le même corps de Doctrine ; à ceci près qu’il est remis à présent d’une manière révolutionnaire, en accord avec la nouvelle Ère du Verseau.
Samaël Aun Weor – Conférence “Principes gnostiques orthodoxes” –

En vérité, le mérite de Samael Aun Weor, c’est d’avoir fondu et moulu cette immense sagesse millénaire en une doctrine cohérente et pratique, dans un langage direct et simple. Son sens du pragmatisme et ses expériences personnelles lui ont servi de fil conducteur. 

Samael Aun Weor, en réflexion

L’expérience conjuguée avec les enseignements reçus des Maîtres vivant dans les plans transcendantaux lui ont évité de se perdre dans les théories tout en guidant avec dextérité ses disciples. Voici ce qu’il en dit lui-même.

La chose la plus difficile pour moi consiste à adapter à l’atmosphère culturelle contemporaine, l’information que je rapporte des mondes supérieurs. Il me faut par conséquent documenter l’enseignement et je dois lire un grand nombre d’ouvrages pour pouvoir traduire dans le langage et les notions d’aujourd’hui ce que je reçois des autres plans de conscience. 
Samaël Aun Weor

À première vue, le chercheur se sent embarrassé, face à la multiplicité des clefs extraordinaires que ce grand être illuminé donne dans ses œuvres.

Pourtant, l’immense doctrine du Maître Samael se résume en trois points essentiels qu’on appelle dans les enseignements gnostiques : les trois facteurs de la Révolution de la Conscience. Il s’agit de :

  1. La mort mystique : elle consiste en la découverte, la compréhension et l’annihilation de tous les éléments qui constituent l’Ego, la vive personnification de nos erreurs, de nos défauts, de nos vices.
  2. La naissance alchimique : c’est le développement graduel et harmonieux des facultés divines latentes en chacun de nous ; et la création des corps internes avec lesquelles nous pouvons percevoir les grandes réalités de l’espace multidimensionnel.
  3. Le sacrifice désintéressé : il consiste à aider nos semblables, à servir l’humanité, en sacrifiant nos intérêts particuliers au nom du bien-être de nos semblables.
Voici, je viens comme un voleur, heureux celui qui, éveillé, garde ses vêtements de dessus, pour qu’il ne marche pas nu et qu’on ne regarde pas sa honte. 
Apocalypse (16 : 15)

Il faut souligner que, le but de la religion (en latin : religare, réunir) est de nous unir à nouveau avec la Divinité. Et si nous voulons vraiment nous unir à notre Être Divin, nous avons besoin de toute urgence, d’une véritable Révolution de la Conscience. 

De toute évidence,  nous ne pouvons pas hériter du Royaume des cieux tels que nous sommes. Il nous faut changer profondément parce que nous nous sommes trop éloignés de la Divinité. 

Cours de Gnose gratuits avec Igeac

Cours de Gnose Gratuits

Où que vous soyez dans le monde, IGEAC vous offre des cours de Gnose en présentiel ou en distanciel.

Livres ésotériques de Samael Aun Weor

Bibliothèque Ésotérique

Plus de 50 livres PDF du Vénérable Maître Samael Aun Weor à télécharger gratuitement.

Le Mouvement Gnostique

D’abord, il faut savoir qu’il existe dans l’occultisme, une Loi connue sous le nom de la Loi de la Récurrence. Ce principe cosmique est intimement lié à un autre appelé la Loi du Retour (Réincarnation)

Les effets conjugués de ces deux lois font que les âmes qui ont un destin commun se rencontrent au fil des existences successives. 

C’est ainsi que le Maître Samael Aun Weor, retrouve au début de sa mission, en 1948, ses vieux compagnons des siècles passés.

Ceux-ci formèrent autour de lui, dans la région de la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie, son premier groupe de disciples.

Certains parmi eux ont réussi à acquérir la Maîtrise spirituelle et à diffuser remarquablement, la gnose de Samaël Aun Weor dans le monde entier.

Il suffit de prendre pour exemples les Maîtres Garga Kuchines et Rabolu.

Par ailleurs, durant l’odyssée qui l’amena de la Colombie au Mexique, le Maître forme d’autres groupes gnostiques dans plusieurs pays comme le Panama, le Salvador et le Costa Rica.

Une fois installé sur la terre sacrée des Aztèques, il coordonne, depuis la capitale Mexico, toutes ces associations gnostiques existantes qui sont désormais réunies sous le vocable de Mouvement Gnostique Chrétien Universel.

Au fil des années, ledit mouvement enregistre des centaines de milliers d’adhérents de par le monde.

En outre, pour donner des fondements juridiques à sa titanesque mission, Samael Aun Weor fonde avec son épouse Litelantes l’A.G.E.A.C.A.C. (Associacion Gnostica de Estudios Anthopologicos y Culturales – Associacion Civil).

Après la désincarnation en 1977 du Père du Gnosticisme contemporain, A.G.E.A.C.A.C. devint l’enjeu de conflits honteux entre ses disciples directs.

Malheureusement, le Mouvement Gnostique n’a pas réussi à échapper aux bouleversements qui ont ébranlé le christianisme, l’Islam et d’autres courants religieux, à la suite de la disparition physique de leurs fondateurs.

Pourtant, les abus, les frasques, les perversités, voire les crimes commis au sein du Mouvement Gnostique n’enlèvent rien à la transcendance du Message de l’Avatar de l’Ère du Verseau. Pas plus qu’ils ne le rendent coupable.

Prenons le cas des crimes commis actuellement, au sein de l’Église catholique romaine. En quoi le Seigneur Jésus-Christ est-il responsable de ces perversités ?

De même, le Grand Prophète Mahomet ne saurait être responsable des monstruosités commises, en son nom.

Par conséquent, nous devons distinguer clairement la religion des leaders religieux. Il ne faut pas confondre le Message avec les messagers. Le fondateur du Gnosticisme contemporain a d’ailleurs prophétisé en disant :

Il apparaîtra de faux Christs jusque dans le mouvement gnostique.
Samaël Aun Weor – Les Mystères Majeurs

En fin de compte, la Maîtresse Litelantes parvient à prendre en main, pendant quelques années, la direction de l’A.G.E.A.C.A.C. qu’elle finit par quitter pour fonder l’I.G.A. (Instituto Gnóstico de Antropologia). 

Avant de désincarner le 05 février 1998 elle confie officiellement la direction mondiale de l’I.G.A à son fils Osiris Gomez Garro.

Après le décès de ce dernier, en février 2015, c’est son épouse Maria Inmaculada Ugartemendia de Gómez qui devient la directrice de l’I.G.A.

Aujourd’hui, plusieurs organisations internationales se réclament des enseignements gnostiques donnés par Samael Aun Weor (source : Wikipédia). Il faut préciser que ces institutions diffusent plus ou moins fidèlement le Message de l’Avatar de l’Ère du Verseau.

Abonnez-vous pour recevoir nos meilleures réflexions.

Bibliographie de Samael Aun Weor

Le Père de l’Anthropologie Gnostique fut un auteur très prolifique. Il a écrit plus de 70 livres et donné des centaines de conférences.

Ses œuvres écrites et orales constituent une source intarissable de Sagesse pour l’âme assoiffée de Lumière.

Top 10 des livres écrits par Samael Aun Weor

Voici notre sélection des 10  œuvres les plus importantes du Père de l’Anthropologie Gnostique.

  1. Le Mariage Parfait (1950)
  2. La Pistis Sophia Dévoilée (1983)
  3. Traité de Médecine Occulte et de Magie Pratique (1952)
  4. Les Trois Montagnes (1972)
  5. Psychologie Révolutionnaire (1975)
  6. Oui l’Enfer existe, Oui le Diable existe, Oui le Karma existe. (1973)
  7. Message du Verseau (1960)
  8. La Doctrine secrète de l’Anahuac (1974)
  9. Le Mystère de la Floraison d’Or (1971)
  10. La Rose Ignée (1953)

Le Cinquième Évangile : les œuvres orales de Samaël Aun Weor

La quasi-totalité des conférences audio du plus Grand Mystique XXᵉ siècle a été enregistrée sur des cassettes.

Aujourd’hui, ces enregistrements ont été transcrits puis traduits, pour former ce qu’on appelle, dans le Gnosticisme, le Cinquième Évangile.

Il s’agit d’une collection de 9 tomes dans lesquels le verbe christifié du Cinquième Ange de l’Apocalypse s’est exprimé avec spontanéité.

Conférences pdf de Samael Aun Weor
Samael Aun Weor, lors d’une conférence

Conclusion

Samael Aun Weor n’a pas écrit une autobiographie, car il considérait sa dernière incarnation comme un maillon dans une longue chaîne d’existences successives dont il était tout à fait conscient. 

Bien qu’il soit l’un des Maîtres les plus exaltés de la Loge Blanche, il n’a jamais voulu qu’on fasse un culte de sa personnalité. Ce qui compte à ses yeux, c’est le Message.

Indéniablement, l’Initiateur du Gnosticisme moderne a accompli sa mission, en restaurant, à notre époque décadente, la Religion Solaire, la Gnose éternelle.

Il vaut vraiment la peine d’étudier en profondeur et sans fanatisme, ses œuvres écrites et orales qui constituent un océan de Sagesse.


Je partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page