Livre PDF Magie Christique Aztèque de Samaël Aun Weor

Magie Christique Aztèque

Par Samael Aun Weor

À travers cette œuvre, Samael Aun Weor nous fait visiter le très riche panthéon aztèque.

L’auteur nous explique les fonctions des divinités comme : Huehueteotl, le dieu du feu ; Ehecatl le dieu du vent et du mouvement cosmique, Tlaloc, le dieu de l’eau, etc. De même, il nous donne des pratiques pour bénéficier des faveurs de ces divinités.

Vous découvrirez aussi dans ce livre, Magie Christique aztèque, les processus initiatiques de Quetzalcoatl, le Christ mexicain et leurs similitudes étonnantes avec la Via Crucis vécue par le Christ Jésus en Palestine.

En outre, le Maître met en exergue, dans cette œuvre, certains rites communs aux civilisations aztèques et égyptiennes. Tout cela démontre, une fois de plus, l’universalité des mystères sacrés

Extraits du livre Magie Christique Aztèque

Ehécatl, Dieu de l'Air, du Vent, de la Nuit. Divinité invisible et impalpable. Les Nahuas le représentaient avec le masque de la mort et un crâne immense et nu ; une bouche aux lèvres épaisses, de laquelle sort le vent. Quand le vent soufflait depuis l'Orient, où se trouve le Tlalocan, le paradis, on l'appelait Tlalocayotl ; quand il soufflait du Nord, où se trouve le Mictlan, l'Enfer, on l'appelait Mictlanpachecatl ; quand c'était un vent de l'Ouest, là où demeurent les femmes qui meurent en accouchant, Cihuatlampachecatl ; quand il soufflait du Sud, où se trouvent les Déesses, Huitztlampachecatl. Les Maîtres l'invoquaient en allumant trois bougies de cire vierge sur l'autel du Temple. Ehécatl enseigne comment sortir en corps astral, offre son aide dans les grands et petits voyages, dans le travail quotidien, etc.

Samaël Aun Weor
Les œuvres de Samaël Aun Weor en PDF
Faire un don à Igeac

Aidez-nous à produire plus de contenus

Ce livre PDF est disponible en téléchargement gratuit, grâce aux dons.

Livres gnostiques PDF de Samael Aun Weor

La Plus Grande Bibliothèque Ésotérique

Télécharger plus de 50 autres livres PDF de Samael Aun Weor.

Retour haut de page